[Ecologie] Aller vers une garde-robe plus éthique

Hello, Hello,

Au moment où je vous écris, les réseaux sociaux sont inondés du  #whomademyclothes afin d’interpeller les marques de prêt à porter et les inciter à plus de transparence. Nous sommes en pleine Revolution Fashion Week car c’est le triste anniversaire de l’effondrement du Rana Plaza au Bangladesh où environ 1100 ouvriers du textile ont trouvé la mort… (bon j’ai mis un peu plus de temps que prévu pour écrire cet article).

Il y a une vraie prise de conscience sur l’impact de l’industrie de la mode sur notre planète: non seulement l’environnement, car les matériaux utilisés, le transport, le gaspillage, les substances utilisées dans la fabrication, notamment la teinture sont fortement toxiques… Tout cela a des conséquences néfastes, d’ailleurs la mode arrive dans le peloton de tête des industries les plus polluantes sur terre. En plus de l’impact désastreux sur l’environnement, il y a également un impact humain et sociétal. Les industries produisent toujours plus et à moindre coût, ce qui signifie que les conditions de travail des ouvrier-e-s du textile se détériorent continuellement. Tout cela pour qu’en Occident, nous puissions continuer à acheter toujours plus et toujours moins cher des vêtements issus de la fast-fashion.

Cela me chagrine fortement de savoir que nous sommes en train de détruire notre belle planète, tout ça pour consommer des vêtements à outrance… La bienséance et la température nous contraignant à ne pas vivre nus, je vous propose quelques solutions dans cet article 😉 !

Valoriser la mode éthique

La première étape est tout simplement de s’informer. En posant des questions, en lisant des articles, en regardant des reportages… C’est important afin de mieux comprendre les tenants et les aboutissants de l’industrie de la mode. Afin de vous y retrouver, sachez qu’il existe différents labels, notamment:

  • Oeko-Tex qui garantit que le produit que vous achetez est exempt de produits toxiques pour la planète et pour l’homme. Ces standards varient selon les 4 catégories. Par exemple les critères sont plus exigeants pour les articles pour bébé ainsi que pour les sous-vêtements. Ils ne sont pas les mêmes pour les manteaux car ceux-ci ne sont pas en contact direct avec la peau.
  • GOTS est un référentiel qui intègre toutes les étapes de transformation textile. La fibre brute est certifiée agriculture biologique et le processus de transformation doit respecter des critères environnementaux et sociaux.

Privilégier les matières naturelles et/ou recyclées

Saviez-vous qu’il faut environ 11 000 litres d’eau pour fabriquer un jean et 2700 pour un t-shirt en coton ‘classique’ ? Sachant que l’eau se raréfie, ces chiffres ont de quoi donner le vertige… Le coton ordinaire nécessite beaucoup de pesticides pour pouvoir pousser et consomme énormément d’eau. Face à l’impact désastreux sur l’environnement de la mode ‘classique’ certaines marques ont choisi de naviguer à contre-courant.

Je pense à Gayaskin, qui commercialise du sportswear responsable en recyclant des bouteilles en plastique pour en faire du polyester et dont le nylon vient de filets de pêches recyclés ou bien encore à Hopaal qui privilégie aussi les matières recyclées afin d’avoir un impact moindre sur l’environnement. Chez Patine, c’est le coton bio qui est mis à l’honneur ainsi que les collaborations avec des associations.Je vous conseille aussi de vous intéresser à Kitiwaké pour les tenues de yoga. Enfin, sachez que l’e-shop KABANES répertorie des créateurs responsables.

Acheter d’occasion…

Qui ne connait pas Vinted ? Ce site regorge de produits qui ne demandent qu’à avoir une seconde vie ! Grâce à ce site, j’ai pu vendre quelques pièces que je ne portais jamais, ravie de pouvoir faire de la place dans mes placards…Cela fait maintenant des mois que lorsque j’ai besoin de quelque chose, je cherche d’abord sur Vinted. Chaque jour, le site gagne plus de 20 000 utilisateurs-rices, preuve que nous souhaitons désormais privilégier l’économie circulaire. Acheter d’occasion présente des avantages non négligeables: on fait des économies, les vêtements sont souvent quasiment neufs, on leur donne l’opportunité de faire un-e heureux-se au lieu de prendre la poussière dans un placard. L’impact environnemental est moindre. Attention, il y en a tout de même un, à cause du transport… Mais c’est déjà mieux que d’acheter du neuf puisque les produits achetés sont déjà en circulation. Cela étant dit, acheter d’occasion n’est pas la panacée car la plupart des vêtements qu’on y trouve sont des produits de la fast-fashion…

Raisonner ses achats

La meilleure solution reste de tout simplement réduire sa consommation! Ou la stopper complètement.

Conclusion

Pour conclure cet article, je tiens à dire que j’ai conscience que les problématiques soulevées dans cet article sont des problématiques de ‘riches’ et que parler de mode est déjà un luxe. Pour certain-e-s, les vêtements sont juste de l’habillement. Je suis en train de cheminer vers un mode de vie plus conscient et plus respectueux de la planète, je ne cherche à faire culpabiliser personne mais souhaite vous transmettre des informations que je trouve intéressantes.

Chacun-e fait comme il/elle peut en terme de budget. L’important est de prendre conscience que dans la consommation nous formons une chaîne et si ce n’est pas cher pour nous, c’est qu’ailleurs, quelqu’un trinque à notre place…

N’hésitez pas à partager vos astuces pour mieux consommer et votre avis.

Pour aller plus loin:

  • Happy New Green le blog de mode éco-responsable. LA référence en matière de mode éthique. Une vraie mine d’informations!
  • The Green Chick, où la mode végane et éthique est mise en avant
  • L’article de Géraldine Dormoy sur Vinted
  • La vidéo de Nicolas Meyrieux sur la fast fashion
  • La vidéo de La Carologie: Pourquoi je n’achète plus de vêtements
  • The true cost sur Netflix (pas encore regardé en entier pour ma part tellement écoeurant)
  • Cash Investigation: le label Better Coton Initiative est-il en train de tuer la filière du coton bio?
  • Sur le site d’Holissence: 3 marques de vêtements de sport qui s’engagent pour la planète

 

 

Laisser un commentaire