[Bien-être] J’ai participé à un atelier « Breathing Cold, inspiré par Wim Hof »

Hello, hello,

Comme promis je continue de vous raconter mon séjour balinais dans le désordre et je voulais vous parler d’un atelier auquel Rune et moi avons participé à Ubud. Rune m’avait dit qu’il avait rencontré Alex chez Zest (un des meilleurs restaurants d’Ubud pour celleux qui suivent) et me propose de me joindre à lui. Il tente de me convaincre en m’expliquant que c’est pas un truc perché mais une méthode vraiment concrète et qu’Alex a appris grâce à ça à rester en apnée sous l’eau pendant vingt minutes. Sans vraiment me poser de question, j’accepte car c’était la devise de mes vacances: Dire oui le plus souvent possible pour m’ouvrir à de nouvelles choses.

La méthode Wim Hof

Avez-vous déjà entendu parler de Wim Hof ? Il s’agit d’un néerlandais surnommé l’Homme de glace, the Ice Man de par sa capacité à résister à des températures extrêmement basses. Wim Hof est connu pour avoir battu de nombreux records du monde tels que rester en apnée sous la glace polaire, ascension de l’Everest en short et tongs…Il a conçu une méthode modestement appelée the Wim Hof Method qui repose sur trois piliers: l’exposition au froid, la respiration et l’engagement.

Limitess – Breathing Cold

Alex de Breathing Cold Bali est un français qui a été formé à la méthode Wim Hof. Lorsque je suis arrivée au spa et que j’ai vu les seaux remplis de glaçons, j’avoue que j’en ai un peu voulu à mon ami Rune de m’avoir embarqué là-dedans ahah.

Alex débute l’atelier en nous demandant à tous.tes de se présenter, de placer une intention, de révéler quelle est notre plus grande peur et de citer nos croyances limitantes si l’on en a. Alors déjà je me sens extrêmement vulnérable car autant j’ai l’habitude de partager mes états d’âme sur les réseaux sociaux, autant parler de ce qui me fait peur devant un groupe d’inconnu.e.s me met un peu mal à l’aise mais je me prête au jeu, comme tout le monde. Alex annonce la couleur: son intention est de changer notre vie grâce à cet atelier.

L’atelier a duré un peu plus de 4h durant lesquels on a pratiqué des exercices de respiration et où Alex nous a partagé les exploits de Wim Hof. Et j’avoue que dans ma petite tête, ça a pas mal cogité. Je me dis que c’est fou, je suis frustrée de ne pas exploiter tout mon potentiel, je me dis qu’on pourrait tous.tes faire tellement plus!

Selon Alex, ce qui nous empêche d’accéder à notre potentiel c’est que nous n’affrontons jamais l’inconfort. Nous ne nous adaptons pas à notre environnement mais nous l’adaptons à nous (en mettant le chauffage ou bien la clim).

Puis est venu le moment tant redouté de plonger nos mains dans le seau de glaçons. La douleur est fulgurante. Je me cherche des excuses et j’ai tellement mal que je retire mes mains au bout de quelques secondes. Puis je regarde autour de moi et j’ai tellement honte que je les replonge dans l’eau glacée. Et là, je fais en sorte de me concentrer sur ma respiration, Alex nous conseille de sourire pour faire croire à notre mental que tout va bien. Passées les trente premières secondes où la douleur est inouïe, je me rends compte que ce n’est pas si terrible que ça, ça reste douloureux mais la fin des quatre minutes arrive finalement rapidement ! Et là, je suis super fière d’avoir tenu jusqu’au bout. Mais ce n’est pas fini, après la torture des mains dans les glaçons, on plonge tous les glaçons dans un bassin où l’on va rester pendant dix minutes. L’eau est un peu moins glacée que dans le seau et même si tous les poils de mon corps sont dressés, je trouve l’expérience pas si désagréable.

Quels sont les bienfaits de la Méthode Wim Hof ?

  •  Meilleure résistance au froid⠀
  • Renforcement du système immunitaire⠀
  • Meilleure concentration⠀
  • Combat le stress, l’anxiété et la dépression⠀
  • Sommeil de meilleure qualité
  • Plus d’énergie ⠀
  • Meilleures performances sportives et récupération musculaire⠀

Mais pour cela bien entendu, la clé réside dans la régularité de la pratique!

Pour conclure…

Je ne m’y attendais pas mais j’ai énormément appris sur moi-même ce jour-là. Notamment parceque j’avais des croyances limitantes à mon sujet et que je n’en avais même pas conscience jusqu’à ce jour-là… J’ai toujours cru que tout était plus difficile pour moi que pour les autres (je ne sais pas d’où ça me vient ahah) comme par exemple fournir des efforts physiques. Alors que dans mon corps tout va bien, c’est uniquement mon mental qui avait tendance à lâcher trop vite! Et malheureusement, je me suis toujours servi de ça comme excuse pour ne pas repousser mes limites…

Le lendemain de l’atelier, avec Rune nous sommes partis escalader le Mont Batur. En arrivant au sommet, il me regarde et me dit « That was surprisingly easy. » Je pensais exactement pareil. Je pense que les techniques que l’on a appris nous ont permis d’avoir un mental plus fort et de réussir à faire en sorte que le mental soit plus fort que le corps. (et pour de vrai ça grimpait un peu mais c’était pas très dur hihi)

Depuis ce jour-là j’ai vraiment l’impression que quelque chose a changé dans mon esprit. J’ai réussi à vaincre les croyances limitantes que j’avais à mon sujet et je me sens beaucoup plus puissante, forte et capable d’accomplir de grandes choses.

Alors, prêt.e.s à vous laisser tenter par la méthode Wim Hof ? Pour les parisienn.e.s, j’ai vu que le 28 juillet il y avait avoir un atelier de ce type chez Lomey Yoga. Pour en savoir plus, rendez-vous ici.

La photo de cet article est non-contractuelle 😉 Elle a été prise par Marine Graham.

Pour aller plus loin:

 

 

 

Laisser un commentaire